samedi 10 janvier 2015

Voeux du maire : nous sommes tous Charlie

Il y avait du monde hier soir pour assister aux premiers voeux de la nouvelle équipe municipale, à la salle Val Es Fleurs. Et même du beau monde*. Une cérémonie qui débutait moins d'une heure après l'assaut en Seine-et-Marne par le GIGN contre les deux meurtriers de l'équipe de Charlie Hebdo.

Un contexte lourd, mais qui a permis au maire de Vouvray, Mme Pineau, de prononcer en ouverture ces mots : "je suis Charlie, nous sommes Charlie, vous êtes Charlie", puis de faire respecter une minute de silence. Les membres de l'équipe municipale et certaines personnes dans l'assistance avaient un sticker en hommage à l'hebdo satirique.

On est passé ensuite à une partie culturelle, plus légère, mêlant le chant, une partie musicale et une chorégraphie. Mais, le niveau d'impréparation s'est traduit à mes yeux - et je ne pense pas être le seul - par un véritable désastre. Passons.

Ce qui était plus intéressant, c'était d'avoir un premier bilan de l'équipe au pouvoir. Le premier adjoint, M. Gérard Serrer, a donc passé en revue un certain nombre de sujets, dont l'ouverture d'une ligne de crédit de 500 000 euros pour honorer les échéances, la réfection de trottoirs, la mise en place d'une signalétique pour les gîtes et maisons d'hôtes, l'abandon du label Station Verte (au profit de celui de village fleuri), ou encore le lancement de projets tels que l'espace multi-accueil en partenariat avec la CCV.

Ensuite, Mme Pineau a souhaité ses voeux. On a appris que le bourg comptait 3 164 habitants, dont 31 bébés apparus en 2014 et que le doyen avait 103 ans. Le maire de Vouvray a annoncé l'organisation d'une réunion le 3 février prochain pour présenter le projet d'aménagement du coeur de village. Un projet qui se fera en concertation et avec l'aide de l’Agence départementale d’aide aux collectivités locales (ADAC). J'ai aussi entendu que des commissions mises en place par Mmes Même et Boscherie souhaitaient associer des acteurs voulant valoriser le patrimoine de Vouvray. C'est un sujet sur lequel on va revenir très bientôt sur ce blog.

Mme Pineau a également évoqué le projet de nouvelle gendarmerie. Elle a fait le voeu de ne pas voir certaines personnes lui mettre "des bâtons dans les roues". Faut-il comprendre que certains propriétaires n'ont pas envie de céder leurs parcelles en vue de ce projet ?

Bien entendu, il a été fait référence au crash de l'Alpha Jet sur la résidence ADAPEI de La Bellangerie. C'était l'occasion de saluer le dévouement des sapeurs pompiers.

L'équipe municipale veut placer 2015 sous le signe d'une "gestion rigoureuse", de "la mutualisation des moyens avec la CCV" et de "l'écoute".

Plus surprenant, Mme Pineau a cité à la fin de son discours Alfred Capus : "On ne doit se résigner qu'au bonheur". Une belle image. Mais, il existe bien d'autres citations de ce journaliste, romancier et dramaturge français (1858-1922) qui fut notamment le directeur du Figaro. Il a dit aussi : "Quand une femme commence à faire remarquer qu'elle est honnête, il est temps de se méfier".

A l'issue des voeux, l'assistance a été conviée à partager le verre de l'amitié et la galette des rois.

*On a pu voir la députée UMP Claude Greff, le sénateur PS Jean-Jacques Filleul, mais aussi la Présidente de la CCV Brigitte Dousset, Bernard Plat le maire de Rochecorbon et le Commandant Cyrille Duvivier qui dirige la base aérienne de Tours.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire