dimanche 12 février 2017

RV dans les vignes en mode Saint-Valentin

Vouvray Inside a testé une première : une dégustation de vins autour de la Saint-Valentin organisée par Rendez-Vous dans les Vignes. J'ai déjà parlé sur ce blog de Myriam Fouasse-Robert, cette ancienne prof d'anglais qui a décidé de se tourner vers l'œnologie. A travers sa structure, elle propose régulièrement de l'événementiel à Chançay. Et hier, elle a donc étrenné une première. Ce fut un moment de découverte vraiment sympathique.



D'abord, quelques mots sur le lieu. La salle de dégustation du vignoble Alain Robert à Chançay est aménagée avec soin. On peut y lire moult citations, qui vont de Pline l'Ancien (in vino veritas) à Saint-Exupéry en passant par Louis Pasteur et même Salvador Dali, sur les thèmes du vin et du terroir.


Autour d'une table joliment dressée, nous avons pris place avec ma compagne pour deux heures de partage de connaissances. Myriam ne débite pas un discours tout prêt. Elle invite ses clients à faire travailler leur sens.


Tout a commencé par un test olfactif. Il nous fallait reconnaître l'odeur de huit fioles et mettre un nom sur ces fragrances. Ce n'était pas si évident. Le test nous a appris que les odeurs que nous croyons reconnaître (cuir, fruits jaunes ou rouges...) correspondent en fait à des réactions chimiques. C'est la raison pour laquelle on reconnaît l'odeur de la banane dans le Beaujolais alors qu'il n'y en a pas un gramme dedans.


Le cours d'œnologie a porté aussi sur la vue (couleur, texture du vin, reflet de la lumière, traces laissées dans le verre) et l'ouïe (bruit que font les bulles d'un pétillant, mais aussi celui du vin quand il coule dans le verre), sans oublier bien sûr le goût. Les papilles travaillent pour analyser l'acidité, l'amertume et le goût sucré.


Pour cette dégustation autour de la saint-Valentin, à l'aveugle, notre hôte avait confectionné des accords mets-vins. Des huîtres avec de l'Entre-deux-mers ; des crevettes divinement cuisinées à l'huile d'olive, avec de l'ail, du persil, de la crème fraiche et du safran pour accompagner un Côte-du-Rhône-Villages bio ; une noix de Saint-Jacques relevée au gingembre et servie en verrine avec du panais pour agrémenter un Vouvray sec-tendre ; de la charcuterie (rillons, terrine d'andouillette) avec un Chinon de Panzoult de la famille Pain ; du fromage (chèvre, Neufchâtel et une étonnante tomme aromatisée à la tomate et aux olives) avec un Beaujolais de la maison Louis Jadot ; et pour terminer des pâtisseries (macarons, gâteau au chocolat) de chez Rivero avec un Touraine rosé pétillant. Un programme d'autant plus intéressant que le nom des cuvées avait été sélectionné pour leur rapport avec la Saint-Valentin.


Dans l'ordre, les vins avaient pour nom "French kiss", "Amour de fruit", "Les charmes", Sans dessus sans dessous", "Saint-Amour" et "L'entre-deux". Ce soin du détail s'est retrouvé dans le fromage, avec un chèvre qui porte le nom de cœur d'amour.


Bref, on a vraiment aimé ce type de dégustation, qui a mis à l'honneur des artisans locaux pour les mets, ainsi que les vins en provenance de la caverne d'Ali Baba (Les Belles Caves) tenue par Jacky Blot. Et en plus, on est reparti avec un cadeau : un Crémant de Touraine que nous testerons le 14 février. Cheers.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire